mercredi 9 août 2017

Le président Jovenel Moise reitère sa promesse de fournir l'électricité 24 heures sur 24, à l'occasion de la cérémonie d'nvestiture d’une commission de 24 membres pour l’innovation et l’insertion socioprofessionnelle



Port-au-Prince, le 9 aout 2017 - (AHP) - Le président Jovenel Moise a, une nouvelle fois, réitéré ce mercredi 9 août, la promesse faite en juin dernier, de fournir de l'électricité 24 heures par jour dans le pays, dans 24 mois.

Il y a bien entendu, plus de deux mois qu''il avait fait cette promesse la première fois.

Quoi qu'il en soit, Jovenel Moise affirme avoir déjà commencé à concrétiser cette promesse, notamment dans les commune des Irois (sud-ouest). "Quand j'ai dit que l'électricité sera disponible 24 heures par jour, je ne parlais pas uniquement de Port-au-Prince, mais du pays tout entier", a-t-il dit.

Il a cité plusieurs villes éloignées dans lesquelles il affirme que ce projet est en cours d'exécution. Il a promis de l'électricité pour tous et partout d'ici maintenant les 23 prochains mois, sans trop expliquer comment il procède.

Le chef de l'Etat qui intervenait lors de l'investiture au palais national d'une commission présidentielle pour l'innovation et l'insertion socio-professionnelle des jeunes, a plaidé en faveur d'une saine gestion des deniers publics.

Le président fait l'objet de vives critiques, notamment dans la mise en oeuvre d'un programme baptisé "Caravane du Changement" et pour lequel des centaines de millions de gourdes ont déjà été débloquées alors que, selon plusieurs secteurs, les tenants et aboutissants dudit programme, qui a démarré le 1er mai dernier, n'a toujours pas été rendu public.

Le gaspillage est un problème de conscience, a dit  Jovenel Moïse qui est criiqué pour  qavoir demandé 100 millions de gourdes pour garantir sa sécurité  lors de ses déplacements les 1er et 18 mai dernier.

Il en a profité pour féliciter l'assemblée des sénateurs pour avoir entériné mardi soir  la loi  des trois 8 portant organisation et régularisation de la durée du travail, répartie en trois tranches de 8 heures par jour. 

La chambre des députés a de son côté voté tôt ce mercredi le projet de budget 2017-2018.  74 députés ont voté pour, 6 ont fait abstention et personne n’a voté contre. 

Le chef de l'Etat est également intervenu ce mercredi sur le dossier de l'Universite d'Etat, en appelant les membres de son conseil à redoubler d'efforts pour  mettre un terme à la crise qui ronge l'institution depuis plusieurs années.

0 commentaires:

Publier un commentaire