jeudi 11 janvier 2018

Un groupe d’individus empêchent la tenue d'une conférence de presse que des responsables de la table de l'opposition démocratique devaient organiser mercredi


Port-au-Prince, le 11 janvier 2018 - (AHP) - Des individus se réclamant de l'opposition ont perturbé, voire empêché, la tenue d'une conference de presse que des responsables de la table de l'opposition démocratique, entre autres André Michel et Schiller A. Louidor, devaient organiser.

Ils ont été bruyants et injurieux, accusant certains responsables de l'opposition de boycotter le mouvement qui vise a réclamer le départ du président Jovenel Moise.

Le leader n'est pas celui qui participe a des émission dans les médias, qui convoque des conference de presse et qui négocie des postes ministériels avec le gouvernement.

Le véritable leader, c'est celui qui participe activement aux manifestations, ont pesté ces agitateurs. Certains ont été furieux contre l'ancien candidat à la présidence et ex-sénateur Jean-Charles Moise qu'ils ont accusés d'avoir lancé de manière unilatérale, la manifestation de mardi.

En effet, cette manifestation au cours de laquelle, les opposants réclamaient le départ de Jovenel Moise, avait été dispersée prématurément par la police qui utilisé des gaz lacrymogènes, alors que d’autrs individus armés avaient tire des rafales.


Si l'opposition parait fissurée ces derniers mois,en raison d’ambitions démesurées émanant de toutes parts, de fausses informations pour tenter de brouiller les pistes ainsi que de manoeuvres hypocrites, le pouvoir semble se renforcer davantage avec notamment l'élection de noveaux proches du président Jovenel Moise, qui conservent le leadership des deux branches du parlement, avec notamment le sénateur Joseph Lambert comme président du grand corps et Gary Bodeau,  député de Delmas et ex-questeur de la chambre basse, élu président de ladite chambre.

0 commentaires:

Publier un commentaire