vendredi 27 avril 2018

Le nouveau ministre de la Communication enlève tout espoir à la communauté de la presse et aux parents du journaliste Vladjimir Legagneur de le retrouver :Guy Delva affirme disposer d’informations selon lesquelles un crime barbare a été commis à la même époque à Grand Ravin



Port-au-prince, 27 avril 2018- (AHP)- Le ministre de la culture et de la communication,Guyler Cius Delva, a fait savoir jeudi que personne ne devrait plus d’esperer  retrouver le journaliste Vladjimir Legagneur disparu depuis le 14 mars dernier alors qu’il s’était rendu à Grand Ravin pour réaliser un reportage.
Guyler Cius Delva qui semble disposer de plus d’informations que la police, a affirmé être au courant d’informations selon lesquelles un crime barbare a été commis à Grand Ravin à la même époque.
Il  a assuré que le chapeau trouvé par la police nationale dans cette zone est bien celui de la victime.
Toutefois, il n’a fourni aucune information sur les personnes ou organisations qui ont commandité le reportage de Vladjimir Legagneur ni pour qui il travaillait.
Il n’a pas non plus fourni de détails sur les informations selon esquelles le journaliste aurait fait une escale dans un commissaqriat de police avant de se rendre ce 14 mars à Grand Ravin.
 Par ailleurs le ministre de la Culture estime que la grève du syndicat des employés de l’OAVCT, observée depuis environ un mois, n’a aucun fondement.
Selon lui,   la commission de restructuration de l’OAVCT que les syndicats accusent entre autres de vouloir faire des révocations arbitraires au profit  de secteurs qui lui sont proches,  a répondu aux revendications des grévistes.
Guy Delva a indiqué que  la commission a réalisé d’énormes progrès au sein de  l’institution, faisant part d’un  surplus de 56 millions de gourdes qui aurait été enregistré dans les recettes de l’OAVCT.
Prenant fait et cause pour la commission, Il demande au syndicat de se ressaisir et de se plier à ses exigences..                          

0 commentaires:

Publier un commentaire