lundi 23 avril 2018

Fin dimanche de la 7eme édition de la semaine de la diaspora en République Dominicaine : une réussite totale, selon les organisateurs: le président du Sénat Joseph Lambert a plaidé à l’occasin pour la participation politique des expatriés



Santo-Domingo, 23 avril 2018- (AHP)- La Fondation Zile a bouclé avec succès la 7ème édition de la semaine de la diaspora qui a touché 3 villes dominicaines et moblisé égqlement  des personnalités politiques dont le président du sénat haïtien Joseph Lambert qui en a profité pour plaider en faveur de la participation politique des expatriés haïtiens, lors de a la cérémonie de remise des prix Diaspora.
Joseph Lambert qui a préféré, selon ses dires, faire montre de solidarité avec la communauté la plus proche d’Haïti au lieu de se rendre à Moulin sur Mer où le Ministère des Haïtiens Vivant a l’Etranger (MHAVE) tenait lui aussi une activité en l’honneur des émigrés haïtiens a jugé « anormal que la diaspora ne puisse participer au choix des dirigeants du pays et même au choix du titulaire de son propre ministère ».
Le président du sénat s’est engagé à pousser l’exécutif à prendre toutes les dispositions nécessaires, en vue de permettre la participation de la diaspora au prochain scrutin électoral.
« La diaspora ne peut être vue seulement comme une vache laitière, l’Etat haïtien a la responsabilité d’assurer sa pleine intégration sociale et politique » a-t-il martelé.
Lambert était la plus haute autorité haïtienne à prendre part à la soirée de gala de la cérémonie de remise des prix diaspora créés par la Fondation Zile en 2013, en vue de reconnaitre la contribution d’acteurs d’horizons divers à l’harmonie entre les peuples haïtien et dominicain. 

 Plus de 65 personnes et entreprises, jusqu’ à date, sont récipiendaires du prix diaspora dans les 13 catégories, allant des droits humains à la responsabilité sociale entrepreneuriale.

Miousemine Célestin, chargée d’affaires d’Haïti en République Dominicaine, a pour sa part revendiqué les divers apports de ses compatriotes immigrants à ce pays. « Nous ne sommes pas une charge, au contraire, nous sommes les ouvriers qui construisent les édifices, les gens de maison qui prennent en charge les responsabilités domestiques, mais aussi les médecins et religieux qui offrent leurs services à la société dominicaine » a-t-elle relevé, tout en mettant en évidence l’harmonie qui doit exister entre les deux peuples.
La réussite de cet évènement se doit à l’alliance entre le secteur officiel représenté par la mission diplomatique, le secteur privé par l’entreprise dominicaine VIMENCA/WESTERN UNION et la société civile par la Fondation Zile, trois partenaires que Edwin Paraison, directeur de l’organisation binationale, a exhorté à continuer sur le même chemin, vers le renforcement des rapports entre les deux pays.

Lancée le vendredi 13 avril dans la ville frontalière de Dajabon avec la participation des autorités locales, le consul haïtien de la région et le Ministère dominicain de la culture, la 7eme édition de la semaine de la diaspora a pris fin ce dimanche soir avec la finale de la 5ème coupe de football de l’amitié et de la paix gagnée par une sélection de la communauté haïtienne face à l’équipe ASOFUTSADO, par 4 buts à 2.
« Quoique par manque de fonds nous avons dû réduire le nombre des activités prévues, mais la semaine est une réussite totale avec des activités touchant 3 villes et dirigées vers un public diversifié, pour essayer de satisfaire toutes les couches sociales » a souligné Johanne Dimanche, coordonnatrice de l’évènement parrainé en partie par VIMENCA.
 Nous avons également  compté sur l’appui de NAPSA et MOSTCHA ainsi que du diocèse épiscopal, a-elle encore souligné.


0 commentaires:

Publier un commentaire