samedi 10 février 2018

A 24 heures du lancement du Carnaval national de Port-au-Prince, le comité organisateur affirme que tout est prêt pour un beau spectacle à la dimension artistique souhaitée, aux carnavaliers: 21 groupes motorisés,125 stands, pour un budget de 186 millions de gourdes



Port-au-Prince, le 9 février 2018 - (AHP) - A 24 heures du lancement officiel du carnaval national les 11, 12 et 13 février à Port-au-Prince autour du thème "Ayiti sou wout changàment, (Haiti est sur la voie du changement), les membres du comité organisateur affirment que tout est pratiquement fin prêt pour offrir un beau spectacle aux carnavaliers.

Claudel Dumas, le président dudit comité a fait savoir qu’environ 125 stands  ont été construits dans l'aire du champ-de-Mars, le site du carnaval de Port-au-Prince. Il a promis que le carnaval aura la dimension artistique souhaitée et offrira une animation culturelle à nulle autre pareille.

Pour ce qui est des groupes qui ont été retenus, il affirme que le choix a été porté, à la fois, sur des ténors, des habitués donc du parcours, mais également des groupes émergents. 

M. Dumas s’est également réjoui de la contribution du secteur privé qui, jusqu'à vendredi dans la matinée, avait mis sur la table une enveloppe de 63 millions de gourdes sur les 80 millions promises. Au fait, a-t-il précisé, le carnaval de Port-au-Prince a un budget qui avoisine les 186 millions de gourdes.

Pour sa part, le vice-président du comité et responsable financier, Jean Michel Lapin a fait état dé la distribution de chars aux différents groupes musicaux et de chèques aux principaux acteurs du carnaval. 

S'agissant du comportement des musiciens qui auront a performer sur le parcours, un autre membre du comité d'organisation, Fred Lizaire, a confirmé que ce comité ne pourra pas sanctionner un chanteur pour des propos orduriers émis depuis un char musical. 

Les carnavaliers n'ont pas été conviés à un chemin de croix, ni a la messe, a soutenu l'ancien manager du groupe King Posse. 

Il faut dire que cette question a été soulevée en raison notamment de la présence annoncée de l'ancien président Michel Martelly, lead vocal de son groupe musical Sweet Mickey dont on avait annoncé  l’exclusion du carnaval des  Gonaives suite à sa prestation jugée peu amène à un festival musical le mois dernier a Delmas.

En tout cas, la directrice générale de la mairie de Port-au-prince Anne Pierre-Louis a dit souhaiter que les musiciens adoptent un comportement raisonnable, rappelant que la mairie, écartée dans un premier temps de l'organisation du carnaval, avait suggéré que les groupes musicaux s'engagent formellement à ne pas lancer de propos orduriers pendant le défilé.

Pour sa part, la police nationale affirme avoir pris un train de mesures pour assurer la sécurité  sur le parcours, long de 1.9 kilomètre. Frantz Lerbours, porte-parole de l'institution policière annonce la mobilisation d’agents de plusieurs unités spécialisées, précisant que ce sont en tout, 940 policiers qui seront affectés à la sécurité du carnaval.

Ils seront déployés sur 13 zones. Il y aura également 7 points d'évacuation et 14 postes médicalisés.

Le commissaire Lerbours s'est par ailleurs félicité de la gestion de la police  des exercices pré-carnavalesques à Port-au-Prince et durant les carnavals des villes de provinces, notamment aux Gonaives ou il n'y a eu que 5 blessés légers et 3 arrestations, à Jacmel qui a enregistré 13 arrestations et 30 blessés légers ou à Carrefour, Delmas et Croix-des-Bouquets ou aucun incident majeur n'a été rapporté.

1 commentaires:

  1. bafcànet-c.com / bafc-netàhotmail.com
    Nous sommes de la Brigade anti-fraude et Contre la Cybercriminalité international, nous fusionnons avec l’Interpol, dans tout les pays du monde ayant opté pour la convention officielle de poursuite et l'arrestation de tout individu impliqué dans l’escroquerie, Soyez donc rassurez confiant de nous contacter et ensemble nous allons mettre la main sur votre escrocs car notre objectif est de faire rembourser tout les internautes qui se sont faire arnaquer sur le net.

    RépondreSupprimer