dimanche 3 juin 2018

Le maire des Cayes emporté par les manifestants du Marché public qui réclament la construction d’un nouveau marché avant de se laisser délocaliser: le maire explique que c’est en raison de menaces cont sa fille



Les Cayes, 3 juin 2018- (AHP)_ La démission du maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné s’est precisée ce dimanche avec une interview accordée à une station de radio de la capitale, dans laquelle il a fait savoir qu’il n’expédierait pas les affaires courantes pendant longtemps.

L’ancien sénateur qui avait déjà annoncé par deux fois son départ de la mairie des Cayes, au cours de ces derniers mois, semble être plus déterminé cette fois.

Il a justifieé cette décision qu’il declare irrévocable, par le fait que sa fille aurait été attaquée, jusqu’à l’intérrieur de son école, a-t-il dit,  lors d’une manifestation le 1er juin, pour réclamer son départ ainsi que celui du president Jovenel Moïse, ce dernier, pour promesses non tenues.

Une information qui n’a pu être confirmée jusqu’ici auprès de la Direction de l’Ecole.

Le maire démissionnaire pointe du doigt le secteur économique et l’élite de la ville des Cayes qu’il accuse de financer la fronde contre lui.

Gabriel Fortuné, un des plus grands supports du Pouvoir Tet kale,  accuse aussi l’opposition d’avoir profité de la situation, pour s’en prendre au président Jovenel Moïse.

Il affirme aussi qu’on aurait tenté de piller sa maison.

En réalité, cependant,  les problèmes  de M. Fortuné remonteraient à beaucoup plus loin.

Ses menaces de mort contre le journaliste   Zacharie Nazaire Jeanty qui avait critiqué à tort ou à raison, l'insalubrité de la Plage de Gelée”, n’avaient certainement pas arrangé les choses pour lui.

"Pourquoi  ne doit-il pas mourir s'il a osé faire savoir que la Plage de Gelée est sale, avait fulminé, en toute impunité, début août dernier, M. Fortuné, ajoutant que “s’il y avait un service secret dans le pays, Jean Nazaire Jeanty (alors employé de Lebon FM et correspondant de Caraïbes FM) devrait être mort.

Mais, le coup fatal pour le maire  a été son annonce de délocalisation des commerçants du Marché Public et de demolition du bâtiment sans accepter de construire au préalable un nouveau marché.

L’actuel marché en mauvais état avait été bâti au Centre de la ville, en face de l’Eglise du sacre-Coeur,  sous Jean-Claude Duvalier.

Gabriel Fortuné avait seulement accepté de mettre un terrain à la disposition des commercants, pour construire un nouveau bâtiment, avec la promesse de leur faciliter un prêt à l’Ogffice national d’assurance viellesse (ONA), selon les commerçants

Chaque partie a donc campé sur ses position, le maire étant accusé de ne plus vouloir rencontrer les commerçants.

La position du maire Fortuné a engendré une série de manifestations. Et la dernière en date, le 1er juin, a rassemblé des milliers de personnes qui ont defilé sur la première Grand-Rue des Cayes, avec force slogans hostiles au maire et au chef de l’Etat dont l’inévitable “Mare yo” .

Lors decette manifestation, les participants ont donc réclamé  non seulement le départ du maire mais celui du chef de l’Etat, pour promesses non tenues.

Si ce n’est pas la première fois que l’ancien délégué départemental du president Joseph Michel Martelly annonce sa demission, cette fois,
ça semble sérieux, d’autant qu’une nouvelle manifestation était prévue pour ce lundi.

Lors de la  manifestation de vendredi dernier, des manifestants ont fait savoir que le maire  avait commandité des actes de violence contre eux, dont des jets de pierres.

Jean Gabriel Fortuné est accusé d’avoir, deux jours avant cette manifestation , lors d’une conf[i]érence de presse, appellé ses partisans à se défendre de tous ceux qui veulent mettre  leurs intérets en péril.

Le maire est accusé, de surcroît, de profiter de son autorité pour s’impliquer  dans des actes de sopoliation de terrains. Ce qu’il a démenti.

Aux Cayes , on attend la formation d’un conseil provisoire pour gérer la municipalité, en attendant des élections.



[i] errence le maire Fortuné avait ses partisans à de mobiliser pour defender leurs int´rerets

0 commentaires:

Publier un commentaire