lundi 11 juin 2018

Cité Soleil réclame sa part de la « Caravane du changement » et dénonce une exclusion politiquement motivée


Cité Soleil réclame sa part de la «  Caravane du changement » et dénonce une exclusion politiquement motivée

Port-au-Prince, 11 juillet 2018- (AHP)- Le chef de cabinet de la mairie de Cite Soleil , le révérend Jean Enock Joseph  a déclaré lundi ne pas comprendre la décision de la coordination de la “caravane du Changement” de ne pas fournir –comme promis - des engins lourds à la mairie.

“Il s’agit entre autre, de bennes à ordures ( compressifs), bachoe – loaders, excavatrices”, a fait savoir M Joseph, estimant qu’il s’agit d’une décision politiquement motivée .

Il a fait savoir que Cité Soleil est la seule commune à être exclue de cette distribution d’équipements essentiels aux travaux d’assainissement de la commune.

Par ailleurs , Jean Enock Joseph estime que  l’acharnement à l’isolement de Cité Soleil et la stigmatisation subie depuis des années par l’une des agglomérations les plus peuplées de la zone métropolitaine, sont renforcés , affirme-t-il , par les trois sénateurs représentant le département de l’OUEST, Jean Renel Senatus , Patrice Dumond et Antonio Cheramy qui manifestent un évident manque d’intérêt, a-t-il dit, pour la cité dans leurs interventions et leurs  prises de parole dans les tribunes publiques.

Des retards sont également enregistrés dans  le décaissement des fonds devant être alloués aux dépenses de fonctionnement des mairies  .

Jean Enock Joseph rappelle que d’autres exemples pour justifier cet « ostracisme subi par Cite Soleil » :très peu d’investissement public ,le non curage des canaux depuis plus de dix ans , l’arrêt du chantier de la Place Fierté depuis 2003 et le piteux état des  hôpitaux ( Sainte Catherine et Isaie Jeanty etc..) .


0 commentaires:

Publier un commentaire