samedi 17 novembre 2018

Les députés de l'oppositin écrivent au président de la chambre ds députés

Port-au-Prince, Le Jeudi 15 Novembre 2018

Monsieur Gary BODEAU
Président de la Chambre des Députés
En ses Bureaux,
Monsieur le Président,

Les Députés signataires de la présente, expriment leur sentiment de révolte face au
comportement répugnant de l’Administration MOISE /CEANT. Elle vient d’ajouter à ses
multiples actions honteuses, le massacre de Lasaline qui s’est soldé à la tuerie sauvage et de
manière la plus odieuse de plus de trente (30) personnes. En plus des exécutions sommaires et
des personnes disparues ,plus d’une centaine de personnes sont blessées et environ trente(30)
maisonnettes ont été incendiées entre le 12 et le 14 novembre 2018.Les Habitants de Lasaline
qui ont la vie sauve sont obligés de fuir la zone et elle est occupée actuellement par les bandits
légaux.
Les auteurs de ce massacre ont bénéficié de l’accompagnement du délégué Départemental de
l’Ouest, Monsieur Pierre Richard DUPLAN alias Pierrot et du Secrétaire d’Etat à la Sécurité
Monsieur Ronsard St-SYR, selon des déclarations publiques faites par des organisations de
droits humains, la population de Lasaline et des organisations sociopolitiques.
Les hommes du Pouvoir Exécutif actuel méprisent non seulement les droits que confère la
Constitution du 29 mars 1987 amendée au peuple Haïtien mais aussi l’importance de la
Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et des Pactes internationaux relatifs aux droits de
l’Homme visant à promouvoir le respect universel et effectif des droits de l’Homme et des
libertés fondamentales ainsi que l’importance des autres instruments relatifs aux droits de
l’Homme, adoptés par des organes et organismes des Nations Unies et ratifiés par l’Etat Haïtien.
Il est opportun de rappeler aux autorités du Pouvoir Exécutif et celles du Pouvoir Législatif les
dispositions de la Déclaration du 9 Décembre 1998 des Nations Unies sur la défense des droits
de l’Homme, notamment dans ses articles 1 et 2, dont teneur suit :
Article.1- Chaque État a, au premier chef, la responsabilité et le devoir de protéger, promouvoir
et rendre effectifs tous les droits de l’homme et toutes les libertés fondamentales, notamment en
adoptant les mesures nécessaires pour instaurer les conditions sociales, économiques, politiques
et autres ainsi que les garanties juridiques voulues pour que toutes les personnes relevant de sa
juridiction puissent, individuellement ou en association avec d’autres, jouir en pratique de tous
ces droits et de toutes ces libertés.

Article 2.Chaque État adopte les mesures législatives, administratives et autres nécessaires pour
assurer la garantie effective des droits et libertés visés par la présente Déclaration.
Le massacre de Lasaline , un village qui est situé à quelques mètres de la Chambre des Députés,
vient de consacrer le refus systématique de l’Administration MOISE /CEANT de se conformer
aux exigences de la Constitution du 29 mars 1987 amendée et à celles des traités ,conventions et
accord relatifs au respect des droits de l’homme, ratifiés par l’Etat Haïtien.
Alors, en tant que Président de la Chambre des Députés, Co-dépositaire de la souveraineté
nationale, ce serait plus qu’odieux, de ne pas intervenir, conformément aux vœux de la
Constitution du 29 mars 1987 amendée et à la demande des Députés signataires pour
condamner ce massacre et d’user votre pouvoir pour inviter, le Vendredi 16 novembre 2018, le
CSPN, accompagné de monsieur Pierre Richard DUPLAN, Délégué Départemental de l’Ouest, à
la Chambre des Députés, à toutes fins utiles.
Ayez ce courage ! Les Députés signataires vous en conjurent. Le moment est venu. La Chambre
des Députés doit cesser de cautionner des crimes qui, à travers des budgets criminels, du pillage
des fonds Petro Caribe, de la caravane opaque, de la répression brutale et aveugle des
manifestations pacifiques et du mépris absolu des droits fondamentaux de la majorité de la
population Haïtienne, ont détruit des vies sans nombre.
Les Députés signataires, vous prient, Monsieur le Président, de recevoir leurs salutations
Patriotiques.
Suivent les signatures :
Député Joseph Manès LOUIS
Commune de Cabaret
Député Roger MILLIEN
Première Circonscription de la Commune de Port-au-Prince
Député Jean Robert BOSSE
Commune d’Aquin
Député Bertrand SINAL
Commune de Port-salut
Député Reynald EXANTUS
Commune de L’Estère
Député Bélizaire PRINTEMPS
Troisième Circonscription de la Commune de Port-au-Prince

0 commentaires:

Publier un commentaire